El umbral de la zona

drawings that are diluted

Hugo Aveta propose une série d’images (série El Umbral de La Zona) dans lesquelles il chercher à  rendre visible, le temps que chacune d’elles est capable de condenser: une série de couches superposées de matériaux divers les construit et leur donne,  cette condition complexe et multiple.

C’est peut-être cette condition qui fait d’elles des présences troublantes qui appellent un état de veille, nous invitent à une position attentive. Les images d’ Aveta scrutent, elles sont là, toujours en latence, prête à offrir une infinité de sens, peut-être autant que les regards qui les observent.

En reprenant Georges Didi-Huberman: "les images prennent position, les images survivent aussi, les images résistent". Aveta fait le choix de penser autant leur matérialité que les enjeux qu’elles sous- tendent pour mieux partager différentes dimensions qui convergent, donner la parole à des situations qui deviennent invisibles  en raison de leur récurrence, dans notre quotidien, et mettre en scène ce qui nous échappe: l’intensité des expériences de diverses dimensions qui coexistent - simultanément - dans ce présent continu. 

Diana Wechsler Buenos Aires, avril 2018